Gexpertise au cœur de la restauration du château de Villers-Cotterêts

Désaffecté et mourant en silence depuis plusieurs années, Gexpertise a œuvré à la restauration de l’édifice « château de Villers-Cotterêts » destiné à devenir une cité de la Francophonie en réalisant un relevé exhaustif (état des lieux : plans coupes façades de tous les bâtiments) du site et de ses bâtiments.

Construit au XVIème siècle, par le roi François 1er qui le surnomme « Mon Plaisir » et achevé par Henri II, son successeur, le château de Villers-Cotterêts, est un monument historique converti en maison de retraite au XXe siècle. Cette bâtisse éminente de l’architecture de la renaissance, désaffectée depuis 2014, fait l’objet d’un projet de restauration décidé par l’État Français. Initié par le Président de la République, Emmanuel Macron, ce dossier a été confié à la DRAC des Hauts de France, piloté et réalisé par le Cabinet Olivier WEETS Architecte en Chef des Monuments Historiques garant de la bonne rénovation.

Une restauration dans le sens de l’histoire

Propriété de l’État et témoin de la signature de l’ordonnance de Villers-Cotterêts instaurant, en 1539 dans son article 111, l’usage de la langue française dans l’ensemble des actes de la pratique (services juridiques et administratifs), le château de Villers-Cotterêts est une ancienne résidence royale qui a également vu séjourner nombre d’illustres écrivains ou chercheurs, notamment Molière, François Rabelais et Clément Marot. Tel un destin inéluctable, il fut choisi par le Président de la République, Emmanuel Macron, comme futur « laboratoire de la Francophonie ».

À la suite de cette annonce faite devant l’Académie Française, Gexpertise a été missionné, dans le cadre d’un appel d’offre, pour réaliser les relevés globaux du site de cette immense demeure de 23 000 m² pour sa campagne de restauration financée en partie par l’État. Le programme de réhabilitation suivi par Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments Nationaux, ambitionne une réouverture des lieux pour l’horizon 2022.


La réalisation de scans en 3D et divers plans


Issu d’une formation de tailleur de Pierres avec une spécialisation en Monuments Historiques et fort d’une grande expérience en matière de relevés de biens prestigieux entre autres le Palais de Justice de Rouen, Eglise de Saint Germain de l’Auxerrois, la Cathédrale du Luxembourg, la Cathédrale de METZ, François Manival a été désigné comme chef de projet pour mener à bien cette campagne.
Il confie que « dans ce programme dédié à la réhabilitation de ce patrimoine, la question de la sécurité était particulièrement capitale compte tenu des conditions d’intervention. En effet, il a fallu l’installation d’une charpente de renfort afin de soutenir l’ancienne, jugée dangereuse car très abimée ».

Le savoir-faire de Gexpertise, c’est-à-dire la connaissance des outils d’acquisition 3D tels que le scanner et la photogrammétrie, a été essentiel dans cette opération. En effet, « une combinaison de ces deux méthodes a permis l’obtention d’un seul nuage de points mais également des ortho images de façades de qualité très précises » insiste François. « Un relevé global de l’ensemble des bâtiments en 3D a été nécessaire pour la bonne compréhension et l’articulation de ces divers corps de bâtiments. Le dessin et la connaissance des détails d’architectures de nos équipes ont permis de qualifier nos rendus DAO très appréciés par notre client ».

Le Dossier Technique Amiante des bâtiments du château

Signe de la pluridisciplinarité des compétences au sein du groupe Gexpertise, le projet de restauration du château de Villers-Cotterêts a vu nos équipes du pôle Diagnostics mandatées pour la réalisation un diagnostic amiante à intégrer dans le dossier technique amiante (DTA), véritable carnet de santé du bâtiment.

Des équipes transverses pour la sauvegarde d’un patrimoine

Ce projet a confirmé la capacité du groupe Gexpertise à mobiliser des équipes transverses pour mener à bien de tels projets d’aide à la sauvegarde de notre patrimoine.

  • Une première équipe a assuré le relevé topographique complet du site avec les réseaux et du fil d’eau

  • Une seconde a été dédiée au relevé par scanner 3D des intérieurs de tous les bâtiments.

  • Une troisième équipe s’est attelée à l’acquisition par photogrammétrie 3D de l’ensemble des façades du Château et de dépendances à l’aide d’un drone et le relevé de la salle des Mariages et la sous face de l’escalier d’honneur.

  • Une quatrième équipe a été consacrée production intégrale du dossier technique amiante des bâtiments

Pour cette mission, ont été réalisés le plan topographique du site, les plans de tous les niveaux : charpentes des bâtiments, plans des toitures, des façades, les élévations des intérieurs en ortho image et ortho photo des plafonds et de l’escalier d’honneur inclus, et diverses coupes d’intérieurs et d’extérieurs. Cette restitution primordiale de la bâtisse à travers un traitement graphique très précis favorise sa parfaite compréhension à l’équipe d’architectes menée par Monsieur Olivier WEETS, maître d’œuvre, pour entreprendre leurs travaux sereinement.


Gexpertise a relevé le défi, fournir à l’équipe de maitrise d’œuvre des plans suffisamment détaillés et précis pour leur permettre de quantifier et chiffrer la masse de travail qui sera nécessaire pour la remise en état de ce château avec ces dépendances.