Patrimoine d’une ville, l’ancien symbole en passe d’être sécurisé

Alors que la 47ème édition du festival international de bande dessinée d’Angoulême se tenait le mois dernier, dont le point d’orgue était la venue du président de la République Emmanuel Macron, une partie du patrimoine angoumoisin vacille.

Jadis, au sein de l’usine Lacroix, le papier à cigarettes "Le Nil" fut célèbre dans le monde entier. Sa cheminée en brique rouge de 34 mètres surplombant la Charente, était reliée à la chaufferie et recrachait les fumées. Symbole de la fabrication industrielle du papier à cigarettes dont les bâtiments abritent aujourd'hui le Musée du papier, la cheminée du Nil s’essouffle à mesure que le vent souffle.

La mairie d’Angoulême, propriétaire de ce vestige de l’usine Lacroix depuis 1979, n’a pas hésité, fin 2019, à débloquer près de 500 000 euros pour restaurer cet ouvrage en briques rouges érodées par le temps, qui a taillé sa réputation pendant près de 70 ans de 1901 à 1970. Bercée par les bourrasques inhérentes à la région, la structure de forme phallique doit selon les experts être rapidement sécurisée en vue d’être légèrement raccourcie dans le but de s’assurer de sa stabilité et de sa pérennité.

Spécialiste du patrimoine et des monuments historiques, et très sensibilise aux questions de leur préservation, Gexpertise a mobilisé son savoir-faire et ses ressources pour permettre aux habitants angoumoisins de conserver et promouvoir leur patrimoine inaltérable.

Les enjeux d’une intervention

Afin de fournir une réponse adaptée au maitre d’ouvrage et au restaurateur, nous avons, sous toutes les coutures, filmé, observé, mesuré et identifié les failles de la structure à l’aide de la photogrammétrie 3D dont l’acquisition a été réalisée par drone. Nos équipes ont réalisés des orthophotos des quatre faces de la cheminée en haute résolution permettant de repérer précisément les désordres sur la structure, l’état des joints des briques ainsi que de visualiser l’état des éléments de ceinturage. Ce relevé permet également de mesurer les diverses déformations et altérations subies durant ces années.

Une technique adaptée

Répondant aux importants enjeux sécuritaires, nous avons adapté nos méthodes et techniques d’acquisition aux caractéristiques de la structure notamment le support courbé et la proximité d’un arbre avec des branches proches du conduit. L’analyse de son état nécessitait également la réalisation d’une vidéo de l’intérieur de la cheminée. Pour parer aux difficultés de stabilité de l’appareil dues aux turbulences générées par la proximité des parois, nous avons procédé à un pilotage du drone adapté à ce type de mission.