Un chantier de démolition de parking à Paris sous bonne surveillance


Nos experts de Delta Auscultation mettent à profit leurs compétences en auscultant pour le compte de Tampigny Démolition deux tours parisiennes durant la démolition du parking se trouvant en-dessous.

Tampigny Démolition, une entreprise spécialisée dans la démolition et la déconstruction couvrant le nord-est de la France ainsi que la région parisienne, fait actuellement appel à nos experts de Delta Auscultation pour ses travaux de démolition dans le 20e arrondissement de Paris, qui serviront à l’installation d’un nouvel espace dédié à l’innovation, l’agriculture urbaine ainsi qu’à l’économie sociale et solidaire. En effet, les professionnels de Gexpertise ont été chargés en juin 2018 d’ausculter les tours Saint-Blaise et Giralda du Square Vitruve, qui sont les plus hautes de la zone (90 et 82 mètres respectivement) durant la démolition du parking souterrain sur lequel les deux bâtiments sont placés. Pour ce faire, nos experts ont placés grâce à nos cordistes aguerris des prismes d’auscultation 3D sur les tours afin d’examiner les effets des travaux sur celles-ci, des tiltmètres biaxiaux et des barres électronivelles ont été placés dans le parking.

Un accompagnement optimal


Cette mission initiale d’auscultation s’est achevée en juin 2019, et le travail effectué a grandement satisfait le client, comme en témoigne le chargé d’affaires de Tampigny : « L’auscultation est un métier compliqué. C’est pour cela que j’ai apprécié le service et la disponibilité des équipes de Delta qui sont inscrits dans une démarche d’accompagnement tout au long du projet. Ils ont su ainsi faire d’un sujet anxiogène un sujet ludique et limpide. »


L’entreprise Tampigny Démolition, satisfaite du travail d’expertise de nos ingénieurs, a décidé de continuer à collaborer avec Delta Auscultation pour la suite des travaux. Nos professionnels ont donc installé des sonomètres et des vibromètres afin de s’assurer pour le reste de la durée des travaux que les niveaux de bruit et de vibration ne dépassent pas les seuils de sécurité. Cette partie de la mission se poursuivra jusqu’en décembre prochain.